La conception de Water JourneyMC : Juliana Hamori et l’art de l’inspiration

Si vous avez lu nos derniers articles, vous savez que nous dévoilerons bientôt trois nouveaux produits de la gamme Water JourneyMC. En préparation du dévoilement, nous avons exploré la philosophie de conception de la gamme actuelle, souligné ses multiples caractéristiques  et discuté avec notre architecte paysagiste au sujet de quelques applications surprenantes. 

Voici donc notre dernier article avant le dévoilement. Nous avons pensé discuter avec la conceptrice industrielle à l'origine de ces merveilleux nouveaux designs, Juliana Hamori. Juliana nous offre un regard complet sur le processus de création, la mise en œuvre de ce genre de projet et certains des principes qui nourrissent son inspiration et celle de son équipe de conception.

Merci de prendre ce moment avec nous, Juliana ! Comment avez-vous fait la connaissance de Vortex ? Après l'université, j'ai quitté la Colombie pour m'établir à Montréal et travailler chez MEGA Brands Mattel. J'ai toujours voulu faire de la conception pour enfants. J'adore me mettre à leur place et explorer les paysages de leur imagination.

Déjà, en atterrissant à Montréal, j'avais entendu parler de Vortex. Comme tout le monde, je connaissais leur gamme SplashpadMD. En faisant des recherches sur l'entreprise, j'ai compris que leur approche créative face au jeu allait plus loin que simplement les éléments de jeu de Splashpad. J'ai rapidement conclu que je voulais y travailler. J'ai postulé, mais ils n'embauchaient pas à ce moment. J'ai continué à travailler chez Mattel, le temps a passé, puis un jour, j'ai reçu un appel de leur part. Ils cherchaient à pourvoir un poste de concepteur et voulaient savoir si j'étais toujours intéressée. J'ai dit oui ! Je suis en poste depuis un peu plus d'un an.

Explique-nous les étapes de développement d'un nouveau produit. Est-ce la direction qui vient à vous ? Ou est-ce vous qui les approchez ? Comment cela fonctionne ? Nous sommes toujours réceptifs aux échanges entre différents niveaux et départements. Parfois, ça vient d'en haut ; d'autres fois, ce sont nous, les concepteurs qui dirigeons la sesision de remue-méninges. Dans les deux cas, on commence par se demander ce qui manque. Comment pouvons-nous rendre le jeu plus accessible ?

C'est donc un processus collaboratif dès le départ ? Absolument. Chacun apporte son expérience et son style unique. Je trouve que le multiculturalisme de Montréal y est pour beaucoup dans le développement de ces différentes perspectives. J'adore cela.

Nous devons composer avec tant d'aspects qu'il est important de faire participer une variété de perspectives : celle de Monica, par exemple. Monica est une professionnelle du domaine de la santé qui participe dès les premières étapes d'un projet. Elle nous aide à voir le monde dans le contexte des étapes du développement de l'enfant et des réalités de l'accessibilité. Elle partage des idées qui ne sont pas toujours dans le champ de vision des designers. En fait, au fil de l'élaboration d'un design, nous faisons appel à des spécialistes de différentes disciplines dans divers secteurs d'activité.

Racontez-nous la conception de Water JourneyMC. L'équipe de conception visait d'abord à concevoir une expérience tactile accessible à un groupe d'âge plus jeune. Elle voulait créer une série de produits qui privilégient une forme de jeu très simple, très épurée. Elle s'est tournée vers la nature pour s'en inspirer. Les membres ont puisé parmi les expériences de leur propre enfance, comme de voir une feuille se laisser emporter par le flot d'un ruisseau. Les concepteurs voulaient trouver des façons de recréer ces jeux simples. 

Il fallait que cela soit facile à comprendre, et surtout, d'y jouer. Le tout devait être ouvert, avec des règles de base que les tout-petits d'âge préscolaire pouvaient comprendre. Monica nous a été d'une grande aide dans ce projet. Elle nous a menés à réfléchir à des types de jeux et d'interactions accessibles à tous.

Water JourneyMC comprend quatre paysages différents : le Rallye, le Labyrinthe, la Marée Basse et le Jet Dansant. Comment ces différents designs ont-ils vu le jour ? Nous avons tous commencé par observer la nature. Nous avons un grand mur d'inspiration au bureau. C'est un collage de toutes sortes de références visuelles : des coupures de magazine, des dessins faits par les enfants de nos collègues, de vieilles photos... Parfois, les concepteurs peuvent tomber dans le piège de tout voir de façon abstraite. Ces visuels nous rappellent ce que nous tentons réellement d'accomplir.

À l'aide de ce genre de références, l'équipe a commencé par cibler des interactions et des modèles clés. Ils ont pris ces différentes interactions et les ont catégorisées (certaines visaient le jeu cognitif, d'autres les capacités motrices, etc.). Je crois qu'au début, il y avait cinq catégories, mais comme il y avait du chevauchement, ils ont ramené le tout à quatre catégories. Chaque catégorie a donné naissance à son propre design.

Parlez-nous de ce mur d'inspiration.  Dès le départ, lorsqu'on étudie la conception et le design, il faut être très visuel. Pour bien comprendre comment l'eau coule et se déplace, il faut la voir. C'est plus que simplement de la physique, c'est expérientiel. Donc, quand on croise un visuel comme une rivière ou un volcan, on l'ajoute au mur.

Il n'y a pas que le gestionnaire de projet qui contribue. Parfois, c'est quelqu'un d'un autre projet qui nous trouve une source d'inspiration. Parfois, une coupure de notre mur ouvre la voie pour un tout autre projet pour une autre équipe. Tout comme le processus de conception lui-même, le mur est en constante évolution. Nous avons aussi des rencontres d'inspiration hebdomadaires. Lors de ces rencontres d'une heure, il nous arrive de discuter d'une seule couleur, d'un visuel, d'une texture, d'un gadget ou de toute autre chose qui nous inspire.

En regardant le mur, je vois des illustrations qui ont servi à inspirer les prochains produits Water JourneyMC de Vortex. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous sommes tenus au secret en ce qui concerne les nouveaux designs, donc je ne peux pas révéler de détails. Je peux vous dire que ce projet est né en examinant des textures. Les enfants apprennent par le toucher. Nous nous sommes d'abord concentrés sur cette approche d'apprentissage sensorielle. Ce sera une toute nouvelle expérience tactile. C'est le premier projet que j'ai mené chez Vortex. J'ai hâte à son lancement pour pouvoir vous parler plus longuement de ces designs !


Soyez les premiers à voir les nouveaux produits Water Journey !

Notre prochain article mettra en vedette les trois nouveaux designs qui enthousiasment tant Julilana !